Weelz, le média vélo spécialiste, résume le bilan vélo en France 2023 et donne des pistes de projection pour 2024.

Du stock, du stock, du stock ...

Que ce soit les fabricants, les assembleurs, les revendeurs, les équipementiers, tous ont beaucoup de stock restant de l'année 2023. Et le stock coûte cher. Par exemple, le groupe Accell (une vingtaine de marque comme Raleigh, Winora, Lapierre, Batavus...) a passé 375 millions d'euros en refinancement, et le groupe Scott a récupérer un prêt de 160 millions par son actionnaire majoritaire, pour financer le stock.

Du vélo électrique bien sûr, c'est la tendance du marché qui prendre de plus en plus de part. Et ce n'est pas uniquement le vélo de ville, mais surtout le vélo cargo ou longtail électrique. Celui qui va certainement remplacer la voiture dans les villes dans les années à venir. La preuve en est qu'en 2023 il devrait y avoir plus de 60 000 VAEs vendus par rapport à moins de 30 000 en 2022.

Vélo cargo mundo yuba électrique

Avec un bon vélo électrique cargo, vous pouvez transporter jusqu'à 3 enfants à l'arrière, sans efforts.

Quid de 2024 ?

2024 est l'année des jeux olympiques pour la France. Le vélo va être porté par cet évènement sportif exceptionnel. Dans ce cadre, 3 chantiers de taille nationale, voir internationale sont en cours : la filière France Vélo, la filière Responsabilité Elargie des Producteurs et le fond de Réparation (européen).

De bonnes conditions pour le marché du reconditionnement

Sur cette tendance avec beaucoup de vélo fonctionnel sur le marché, on peut imaginer une belle évolution des acteurs du reconditionnement. L'avantage principale étant des prix moins élevés que ceux du neuf pour des vélos en très bon état.

Attention cependant à ce que la filière ne soit pas porté par des déstockages des surstock des marques, et surtout que les vélos soient bien contrôlés et reconditionnés en France avant remis en vente.